Ercole et les automobiles. On voit la différence aux détails
Ercole hérite la passion de son père.
En 1915, lorsque son père disparaît prématurément, il est appelé à exprimer tout ce qui lui a été enseigné et qu’il a appris : il est depuis dix ans le directeur technique de l’usine.
Ce qui semblait être au départ une simple mode se transforme pour certains en une habitude. Les commandes de voitures à moteur se font de plus en plus nombreuses, et désormais le siège de la via della Chiusa ne suffit plus.

Ercole décide de déplacer l’activité dans un nouvel établissement, qu’il fait construire spécialement, avec un agencement qui facilite toutes les phases de production, et peut accueillir le nombre d’ouvriers nécessaire pour satisfaire les demandes provenant de toutes les parties du monde.
La Carrozzeria Castagna & C. habille les meilleurs châssis, surtout les châssis d’exception comme Isotta Fraschini, Mercedes-Benz, Hispano Suiza, Daimler, Lancia, Duesenberg, Alfa Romeo, en en faisant des trésors d’habitabilité.
Tout le monde reconnaît le style du carrossier milanais et de sa « fabrique de rêves ».
La célébrité couronne les modèles qui sont exposés pour la première fois à New York dans les salles de l’Hôtel Commodore, la berline « Prince of Wales » réalisée sur un châssis d’Isotta Fraschini, qui fut achetée par le magnat de la presse William Rundolph Hearst, le roadster « Commodore » réalisé sur un châssis d’Isotta Fraschini et Mercedes Benz.
M. Castagna est toujours présent dans son entreprise : il est le premier le matin, et le dernier le soir.
Il est convaincu que c’est le soin de chaque détail et la qualité de l'assemblage et des finitions qui font la différence ; donc il examine lui-même avec attention chaque voiture produite, avant de l’expédier et de la livrer au client.