La fabrique des reves
L’ancien atelier de la via della Chiusa est désormais un souvenir.
La demande de voitures atteint des chiffres tellement grands que depuis quelques années toute l’activité a été transférée via Montevideo 19.
L’établissement occupe tout un îlot et s’étend sur une surface de 32.000 m2 dont 20.000 couverts ; les employés sont au nombre d’environ 400 : c’est la plus grande carrosserie italienne.
Ici chaque année on crée plus de 100 automobiles, on produit des composants pour les industries automobile et aéronautique naissantes, et on travaille pour le compte de tiers. La division de chromage galvanique, la première en Italie, chrome non seulement les composants pour les voitures, mais exécute aussi des traitements pour d’autres sociétés dans le domaine des composants, de la quincaillerie, de la décoration. C’est aussi ici que sont exécutées toutes les finitions qui contribuent à composer les équipements montés sur les wagons de la société Wagons-Lits, même ceux du mythique Orient Express.
D’habitude on peut remarquer, l’après midi, dans les ateliers, des personnes vêtues avec élégance. Ce sont les clients qui, accompagnés des responsables, contrôlent la ligne de leur propre voiture décidée quelques mois auparavant sur les modèles ; ils combinent les matériaux et les échantillons de couleur pour faire le choix définitif des finitions.
On dirait que quelques-uns d’entre eux ont pris l’habitude de prendre l’apéritif chez Castagna avec les amis, pour partager les joies et les difficultés de leurs choix.

Un journaliste célèbre de cette époque là, frappé par le niveau de créativité que ce système a atteint, définit cet endroit comme « la fabrique des rêves ».